Welthungerhilfe : Nouveau projet Tadjikistan

 

 

 &

 


POURQUOI LE TADJIKISTAN ?

En janvier 2011, les fromages Xavier David signaient un nouveau partenariat avec la Welthungerhilfe, dans le but d’augmenter la production agricole et d’améliorer durablement le niveau de vie des 2 000 habitants de Veshab, un village de haute montagne au Tadjikistan.

Grâce à de nombreuses années d'expériences dans la lutte contre la pauvreté et la faim dans le monde, Welthungerhilfe apporte son conseil et son soutien aux habitants des villages millénium en Asie, Afrique et Amérique Latine. Veshab, au Tadjikistan fait partie de ces villages millénium.

Après le déclin de  l'union soviétique et une guerre civilie de 5 ans, la pauvreté s'est fortement aggravée au Tadjikistan. Bénéficiant autrefois du réseau d'alimentation soviétique, les habitants des villages retirés de la vallée de Zerafshan doivent aujourd'hui compter sur eux-même et survivre grâce à leur production agricole.

« Nous sommes indépendants lorsque nous stockons nos récoltes »

A Veshab, la hausse des prix alimentaires inquiète beaucoup Aliev Dawlat. « On a déjà connu une période où tout était très cher. C’était après un long et rude hiver », raconte le villageois. Il fait référence à l’hiver 2008 : ici, tout le monde s’en souvient. Le prix des produits alimentaires avait alors flambé. « Mais ce n’était pas encore aussi catastrophique que ça l’est aujourd’hui. Les denrées alimentaires n’ont jamais été aussi chères. » Ce paysan âgé de 46 ans n’a pas eu la vie facile. Son village se situe à l’entrée d’une vallée transversale de la rivière Zerafshan, à 1 800 mètres d’altitude au milieu des Monts Alaï, au Nord du Tadjikistan. Tout autour s’élèvent des montagnes nues, de couleur noire. Ici, l’été est suffocant et l’hiver glacial. L’étroite vallée offre à peine assez de terres fertiles au quelque 2 000 habitants de Veshab, qui doivent parcourir jusqu’à 5 kilomètres pour se rendre aux champs.

Depuis 2005, Veshab compte parmi les Villages du Millénaire de la Welthungerhilfe. Aliev Dawlat s’en réjouit, car il peut désormais récolter des pommes de terre et des céréales de grande qualité, introduites à Veshab par la Welthungerhilfe conjointement avec des méthodes de culture efficaces.

La connaissance technique, les acheteurs et les possibilités de faire des bénéfices sont autant de choses qui ont disparues avec l’effondrement de l’Union Soviétique, la dissolution du kolkhoze local et les six années de guerre civile. Beaucoup d’hommes du village sont obligés de s’engager en tant que travailleur itinérant en Russie.

Cependant, la situation économique s’améliore progressivement à Veshab grâce au programme « Villages du Millénaire ».

 

L'INITIATIVE ACTUELLE : DES ABRICOTS ET DU MIEL VENUS DU ROYAUME DE SHEHERAZADE

Afin d'améliorer considérablement les conditions de vie dans ce village de haute montagne abritant 1900 habitants, Welthungerhilfe veut soutenir, en partenariat avec Xavier David et vous-même, la production de fruits secs, de légumes et de miel. C'est justement la plantation d'arbres fruitiers et de légumes qui a entrouvert de nouvelles perspectives aux hommes et femmes de Veshab.

 

A l'aide de procédés simples, ils peuvent conserver leurs produits pour les vendre sur des marchés ou les garder pour affronter l'hiver long et rude. Ils peuvent ainsi stabliliser leurs conditions d'alimentation et à travers des mesures supplémentarires offrir à leurs enfants une éducation scolaire et des perspectives d'avenir.

 

INNOVATIONS APPORTEES PAR WELTHUNGERHILFE

Aliev Dawlat ne sait pas encore si la prochaine récolte sera bonne. « Il n’a pas beaucoup plu ces dernières semaines », rapporte-t-il. Cependant, il sait déjà qu’il va pouvoir stocker sa prochaine récolte de pommes de terre et les vendre aux commerçants ambulants au moment où elles vaudront plus. Il est donc moins dépendant et peut acheter davantage de produits à la boucherie et à l’épicerie du village, des magasins qui ont vu le jour depuis l’amélioration du niveau de vie des paysans. Dawlat veut toutefois ne dépenser qu’une partie de son salaire d’appoint pour sa famille et pour lui-même. En effet, outre les innovations diverses apportées par la Welthungerhilfe, depuis qu’un poste de santé a vu le jour à Veshab, les villageois ont encore bien d’autres projets en tête. Pour le moment, ils économisent, avec le soutien d’Aliev Dawlat, pour l’achat d’une ambulance et planifient les premières mesures apicoles à Veshab.

 

Cela ne se réalisera toutefois pas à la seule force de leurs poignets, c’est pourquoi ils ont besoin de votre soutien. Il suffit de votre aide et celle apportée par l’action de la Welthungerhilfe en partenariat avec la gamme « Xavier David » pour que les projets des habitants de Veshab deviennent réalité.